lundi 9 janvier 2012

Calder who? No I'm sorry, that name doesn't ring a bell...

I know it's been a long time since I decided to share with the world the intricate details of my fascinating life. Therefore, I shall deal with the situation with utmost promptitude.

Christmas and New Year in France were brillio, and it truly is a New Year indeed.
I've been living here for ... let's see ... a little over two years now. And even though the time spent here up until now has been of the most awesome, I have a funny feeling it's only the beginning. And that's rather exciting.
After a couple of months of incertitude concerning the future of my life in Austria, I have finally found a set situation, for the first time since I first moved here. The main contingent is of course lodging: I now have a flat that I can stay in for as long as I need, and I won't have to move out until I say so. In none other than the flat I have been living in for the past many months. But the difference lies in the fact that nobody is going to barge in and claim the room any more, and my stay has no set end date, so I'm actually going to be able to settle down in one place, and be able to call it home. The fact dat I lov ma flatmetz lak brothaz from anoda moza surely helps. So arrangements such as prospective shelves and such are currently being made for the nest of glee to be made.
So that's box n°1 checked : Dwelling.

Now that I don't have to worry about a flat any more, I feel I'll be able to properly bloom. Even though I have been here for a while already, I'm still a foreigner, and I am still surprised on a daily basis. But that doesn't mean that I feel foreign. I live here truly, and am quite happy about it. Some could even say that that's the way it's supposed to be, or something similarly cringy about fate. Nonetheless, the integration can be taken even further, and a little gurgle in my stomach tells me that I have now finally got my head around the basics of what I need to know to be able to survive blissfully in Wien.
So that's exactly what's about to happen. Or so he hopes.

In a similar fashion, I am also ready now to tackle the challenge of University fully, and not just tip my toes in to test the temperature of the water. So yeah, blablabla, I am going to give a go at taking school more seriously... (All of this I realise does sound awfully New Year's Resolutionish, let's just hope I'm not just overly excited about being back in Vienna and oozing motivation and excitement because of having taken the plane today)
Although to be honest I am in a very slight way a bit confused and puzzled due to the current state of my studies (but there is no need to worry pals): I am currently enrolled in three different degrees in two different countries. For those who were wondering, that would be German studies at uni in France on the one hand, and Translation and Dutch studies in Austria. The French degree is on its way to finally be potentially completable. All administrative issues were cleared after years of French bureaucracy catastrophes.

See, things are looking on the bright side. I've got to hop off to bed now, I've got my first day back Vienna style tomorrow, and I need my beauty sleep to confront school and work, and all the other things one does daily. All the while smiling obviously.

§-)




De quoi Ferguson? Non je désolé, ca me dit rien ce nom…

Je me rends bien qu’il y avait longtemps que je ne m’étais pas décidé à partager les tortueux détails de da vie fascinante avec le monde. Conséquemment, je vais régler cette situation de manière prompte.

Noel et le nouvel an en France, c’était tip top, et c’est bel et bien une nouvelle année
Ca fait ... voyons voir ... un peu plus de deux ans maintenant. Et même si le temps passé ici jusqu’à présent a été des plus géniaux, j’ai la drôle d’impression que ce n’est que le début. Et ca donne un drôle de sourire.
Après quelques moins d’incertitude en ce qui concerne le déroulement futur de ma vie en Autriche, j’ai enfin trouvé une situation stable, en effet, pour la première fois que j’ai déménagé ici. Le facteur le plus important est bien sur le logement : j’ai à présent dans lequel je peux rester tant qu’il me sied, et je n’aurai pas à déménager tant que je n’ai pas décidé qu’il en soit ainsi. Dans nul autre que l’appartement dans lequel j’ai vécu ces nombreux derniers mois. Mais la différence repose dans le fait que personne ne va débouler et prétendre à la chambre, et mon séjour n’a pas de date de fin, donc je vais bel et bien pouvoir m’installer dans un endroit, et pouvoir l’appeler chez moi. Le fait ke je surkiff mé kollok kom mé frer d1 otr mer y contribue sans doute. Alors des arrangements tels que de potentielles étagères prennent actuellement place, pour que le nid d’allégresse prenne place.
Donc case n°1 cochée: habitation.

Maintenant que j’ai pas de soucis à me faire en ce qui concerne un appartement, je vais enfin pouvoir m’épanouir pleinement. Même si ca fait déjà un moment que je suis là, je suis toujours un étranger, et je reste surpris de manière quotidienne. Mais ca veut pas pour autant dire que je me sens pas à ma place. J’habite ici réellement, et j’en suis bien content. Certains diraient même peut être que c’est comme ca que ca doit être, ou un autre truc tout aussi niais sur le destin. Néanmoins, je processus d’intégration peut être davantage poussé, et un petit gargouillis dans mon ventre me dit que j’ai enfin intégré les principes de base nécessaires à une survie bienheureuse à Wien.
C’est donc exactement ce qui va se passer. Ou du moins c’est ce qu’il espère.

Dance cette même lignée, je suis aussi à présent prêt à affronter le challenge que représente l’université dans son intégralité, et pas juste mettre les orteils dans l’eau pour tester la température de l’eau. Alors ouais, blablabla, je vais tenter de coup de prendre l’école davantage au sérieux… (Tout ceci, je me rends bien compte, a des faux-airs de bonnes résolutions, espérons simplement que je ne suis pas simplement tellement content d’être rentré à Vienne et que je suinte l’engouement et la motivation, tout ceci sous prétexte que j’ai pris l’avion aujourd’hui)
Quoi que, pour tout vous dire, je suis très légèrement confus par l’état actuel des mes études (mais bon, on se fait pas de soucis hein les potes) : Je suis actuellement inscrit dans trois diplômes différents, dans deux pays différents. Pour ceux qui se poseraient la question, fac d’allemand en France, et fac de traduction français/allemand/anglais ainsi que fac de néerlandais en Autriche. La licence française est en passe d’enfin devenir terminable. Tous les malentendus administratifs ont enfin étés réglés après des années de catastrophes bureaucratique françaises.

Vous voyez bin que la vie me sourit. Bon là il faut que je file me coucher, j’ai mon premier jour viennois, et j’ai besoin d’avoir le teint frais pour confronter l’école et le taf, et toutes les autres choses auxquelles on s’adonne chaque jour. Tout en souriant bien entendu.
§-)

1 commentaire:

  1. Glad you're back safely, and so positive... keep it up Mama xx

    RépondreSupprimer